Conseil des EPF, 18 mai 2017

Sur proposition du professeur Lino Guzzella, président de l’ETH Zurich, et du professeur Martin Vetterli, président de l’EPFL, le Conseil des EPF, réuni en séance le 17 mai 2017, a nommé un total de 18 professeures et professeurs et adressé ses remerciements à deux professeurs sortants.

Nominations à l’ETH Zurich

Le professeur Ulrik Brandes (*1968), actuellement professeur à l’Université de Constance, Allemagne, est nommé professeur ordinaire de réseaux sociaux. Les travaux d’Ulrik Brandes, qui font largement appel à l’interdisciplinarité, portent sur les bases méthodologiques de la recherche sur les réseaux en général et sur leur application aux réseaux sociaux en particulier. Ulrik Brandes s’interroge plus spécifiquement sur le moyen de réduire l’écart entre la théorie sociale et la méthodo­logie de traitement des données. En s’adjoignant les services d’Ulrik Brandes, qui a reçu une bourse ERC Synergy Grant en 2013, le Dépar­tement des sciences humaines, sociales et politiques met l’accent sur les réseaux sociaux ainsi que les sciences sociales computationnelles et crée un potentiel de synergies au sein de l’école polytechnique et avec l’Université de Zurich.

Le professeur Arno Brandlhuber (*1964), actuellement professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Nuremberg, Allemagne, est nommé professeur associé d’architecture et conception architec­turale. Pour Arno Brandlhuber, travailler avec le bâti est une évidence, et la remise en question des règles et des codes existants un défi sans cesse renouvelé. Dans le débat politique et social, le texte a pour lui autant d’importance que les concepts qu’il élabore. Par la nomination d’Arno Brandlhuber, le Département d’architecture de l’ETH Zurich ajoute une corde à son arc, avec une personnalité allant au-delà de l’objet construit, qui conçoit l’architecture comme l’organisation de relations sociales et implique dans sa démarche les interactions sociales, économiques et politiques.

Francesco Corman (*1982), actuellement responsable scientifique dans le secteur privé, est nommé professeur assistant tenure track de systèmes de transport. Francesco Corman est un spécialiste de renommée internationale en matière de trafic routier et ferroviaire. Il a consacré sa thèse de doctorat à l’optimisation des horaires des trains en temps réel. A l’ETH Zurich, il se consacrera au perfectionnement des systèmes de transport alors que les véhicules autonomes font leur apparition. L’école polytechnique a trouvé en la personne de Francesco Corman un éminent spécialiste des transports, doté d’un esprit technique inventif. Grâce à son savoir-faire, il ne manquera pas de créer et d’exploiter des synergies à partir des connaissances existantes en informatique, en mathématiques et en robotique.

Le professeur Jan De Vylder (*1968), professeur à l’Université catholique de Louvain, Belgique, est nommé professeur associé d’architecture et conception architecturale. Pour Jan De Vylder, la pratique, l’enseignement et la recherche sont absolument indissociables. Il s’intéresse en particulier au processus qui conduit à l’émergence d’une structure architecturale et, inversement, au fait que cette struc­ture influence à son tour le processus. Ce mouvement de balancier entre les phases d’étude et de décou­verte et celles consacrées à l’invention et à la réalisation est pour lui l’un des éléments essentiels de l'activité architectonique. Les étudiants de l’ETH Zurich auront désormais la possibilité de partager concrè­tement avec Jan De Vylder sa vision particulière du lien unissant enseignement, recherche et pratique.

La professeure Daniela Domeisen (*1982), actuellement professeure junior au Centre Helmholtz GEOMAR de recherche océanographique de Kiel, Allemagne, est nommée professeure assistante de prévisibilité atmosphérique. Daniela Domeisen est une météorologue et climatologue au bénéfice d’un excellent réseau. Ses travaux se concentrent sur la dynamique des fluides géophysiques et sur les prévisions météorologiques et climatologiques qui peuvent en être déduites. A l’ETH Zurich, cette professeure boursière FNS étudiera la variabilité et la prévisibilité sur des échelles temporelles allant de quelques semaines à plusieurs mois. Elle travaillera aussi en collaboration avec MétéoSuisse. La nomi­nation de Daniela Domeisen permettra au Département des sciences des systèmes de l’environne­ment de consolider de manière significative son expertise en dynamique des fluides géophysiques à grande échelle.

La professeure An Fonteyne (*1971), actuellement professeure à l’Université de Hasselt, Belgique, est nommée professeure associée d’architecture et conception architecturale. A la tendance à une vision architecturale nombriliste et centrée sur l’objet, An Fonteyne oppose une culture du bâti qui se préoccupe avant tout des contraintes économiques et sociales dans le processus de construction. Avec An Fonteyne, le Département d’architecture de l’ETH Zurich accueillera dans ses rangs une enseignante hors du commun et une architecte de talent. De par son parcours, elle introduira un nouvel élément majeur dans le département, à savoir la construction dans l’ancien, une thématique toujours plus pertinente pour les architectes en devenir.

Le professeur Torsten Hoefler (*1981), actuellement professeur assistant tenure track à l’ETH Zurich, est nommé professeur associé de programmation parallèle évolutive. Torsten Hoefler est un jeune chercheur qui compte parmi les meilleurs experts mondiaux du calcul à haute performance. Il a reçu le Prix Latsis de l’ETH Zurich en 2015 pour ses approches innovantes. Avec la conception de systèmes de calcul, la programmation et l’analyse de la performance, ses travaux abordent les aspects principaux du calcul à haute performance sur des architectures pleinement parallèles. Son objectif est d’en améliorer sensi­blement l’efficacité d’utilisation. Pour y parvenir, il utilise des modèles de programmation qui représentent un degré d’abstraction supérieur.

Stefanie Jonas (*1980), actuellement post-doctorante à l’ETH Zurich, est nommée professeure assistante de biologie de l’ARN et mécanismes pathologiques. Stefanie Jonas étudie les phénomènes de régulation et de transformation des acides ribonucléiques (ARN) ainsi que leur incorporation dans des machines cellulaires ARN-protéines au sein de cellules humaines. Ces processus revêtent une importance considérable dans le traitement de maladies génétiques et du cancer. Grâce aux résultats qu’elle a obtenus, Stefanie Jonas ouvre entre autres de premières pistes qui permettront peut-être de développer de nouvelles appro­ches thérapeutiques dans ces domaines. Sa nomination au poste de professeure assistante permet à l’ETH Zurich de renforcer la recherche en biologie de l’ARN, en ciblant plus particulièrement les liens de cause à effet pathogénétiques.

La professeure Momoyo Kaijima (*1969), actuellement professeure associée à l'Université de Tsukuba, Japon, est nommée professeure associée de behaviorology architecturale. Momoyo Kaijima est une ambassadrice de la behaviorology reconnue à l'échelle mondiale. Cette théorie étudie la manière dont les êtres humains, les objets ou les bâtiments interagissent avec leur environnement social et physique actuel, et permet en outre de développer des stratégies permettant d'améliorer cette relation de part et d'autre. Grâce à la nomination de Momoyo Kaijima, le Département d'architecture étendra son offre de formation à un champ à la fois novateur et important et approfondira ainsi la théorie de la behaviorology architecturale en étudiant le rapport actuel entre l'architecture et le paysage sous l'angle d'une utilisation innovante des ressources.

Johan Lilliestam (*1980), actuellement maître-assistant à l'ETH Zurich, est nommé professeur assistant de politique des énergies renouvelables. Johan Lilliestam étudie les conséquences sociales et écologiques du passage à un système fondé sur ce type d'énergies. Il essaie ainsi d'identifier les facteurs qui empêchent cette transition ou altèrent le caractère attrayant des énergies durables. Ses recherches actuelles sont axées sur les implications sociales, économiques, écologiques et politiques des systèmes énergétiques renouvelables centralisés ou décentralisés. Johan Lilliestam a obtenu en 2016 une bourse ERC Starting Grant pour ses approches innovantes.

Joshua Payne (*1980), actuellement responsable de groupe à l'Université de Zurich, est nommé professeur assistant de biologie computationnelle. En tant que professeur boursier FNS, Joshua Payne se penchera sur des questions fondamentales concernant l'évolution de la complexité. En prenant comme exemple la structure des réseaux de transcription et de régulation de l'expression des gènes, il cherchera à déterminer si l'évolution conduit nécessairement à une complexité accrue et, le cas échéant, quels sont les facteurs sous-jacents de cette évolution. Pour y parvenir, il développera de nouveaux modèles informatiques de régulation des gènes et les combinera avec des données de recherche accessibles au public concernant les réseaux de transcription de l'homme et de la levure. La nomination de Joshua Payne permettra à l'ETH Zurich de renforcer considérablement sa position en matière de biologie théorique et de biologie de l'évolution.

Christian Schöb (*1979), actuellement responsable de groupe à l'Université de Zurich, est nommé professeur assistant d'agroécologie. Christian Schöb axe ses recherches sur des modèles de biodiversité, sur leurs mécanismes et sur leurs rôles dans les processus écosystémiques. Il s'intéresse actuellement au transfert de savoir pour les systèmes agricoles. Ses travaux les plus récents portent également sur le rôle des interactions positives et négatives entre végétaux en ce qui concerne la productivité et l'apparition d'espèces rares au niveau du mélange des variétés dans les champs de céréales. Avec la nomination de Christian Schöb en tant que professeur boursier FNS, l'ETH Zurich renforce les liens entre les sciences agraires, la biologie intégrative et les écosystèmes terrestres.

Simone Schürle (*1985), actuellement post-doctorante au Massachusetts Institute of Technology (MIT), Cambridge, Etats-Unis, dans le cadre d'un Branco Weiss Fellowship de l'ETH Zurich, est nommée professeure assistante tenure track de systèmes biomédicaux réactifs. Simone Schürle concentre ses recherches sur le développement d'outils micrométriques et nanométriques destinés à l'étude ou à la manipulation de processus biologiques au niveau tant des cellules que des organes. Les nanosystèmes activables et réactifs qu'elles a élaborés répondent à une demande d'outils de précision en forte croissance. Avec la nomination de Simone Schürle, le Département des sciences et des technologies de santé renforcera de manière idéale la recherche interdisciplinaire entre robotique, alimentation, santé et neurosciences.

La professeure Eftychia Vayena (*1972), actuellement professeure boursière FNS à l'Université de Zurich, est nommée professeure ordinaire de bioéthique. Eftychia Vayena est une spécialiste de renommée internationale des questions éthiques liées à la révolution numérique dans le domaine de la santé. Elle s'est notamment penchée sur les droits des individus concernant leurs données génomiques et leurs données de santé, et s'intéresse en particulier au rôle toujours plus important des données personnelles récoltées via les capteurs des smartphones. Avec la nomination d'Eftychia Vayena, l'ETH Zurich souligne l'importance de l'éthique en matière de santé, notamment dans la formation des étudiants en médecine, et établit un lien avec le grand axe stratégique de recherche Big Data.

La professeure Marcy Zenobi-Wong (*1963), actuellement professeure assistante tenure track à l'ETH Zurich, est nommée professeure associée d'ingénierie tissulaire et de biofabrication. Marcy Zenobi-Wong concentre ses recherches sur la biomécanique des tissus cartilagineux. Sa capacité à combiner avec brio les perspectives mécanique et biologique lui permet d'emprunter des pistes innovantes pour appliquer les connaissances les plus récentes en matière de biologie cellulaire et mécanique à des méthodes régénératives en ingénierie tissulaire. Elle est ainsi en excellente position pour endosser un rôle-clé dans les domaines de l'ingénierie tissulaire et de l'ingénierie du cartilage au sein du Département des sciences et technologies de santé de l'ETH Zurich.

Nominations à l’EPFL

Le professeur Patrick Barth (*1972), actuellement professeur assistant tenure track au Baylor College of Medicine, Houston, Etats-Unis, est nommé professeur associé de sciences de la vie. Ses travaux sur la structure des protéines membranaires et le design de protéines membranaires modifiées dotées de nouvelles fonctions ont valu à Patrick Barth une reconnaissance internationale. A l'EPFL, il entend étudier la manière dont les signaux extracellulaires sont transmis à travers la membrane pour induire des réactions intracellulaires. Ses résultats recèlent un potentiel considérable pour le traitement du cancer. Les vastes connaissances de Patrick Barth en biophysique, en biologie structurelle, en signalisation cellulaire combiné avec la modélisation computationnelle lui permettront de renforcer considérablement le domaine stratégique de la biologie computationnelle à l'EPFL.

Le professeur Georg Fantner (*1977), actuellement professeur assistant tenure track à l'EPFL, est nommé professeur associé de bioingénierie et microtechnique. Scientifique particulièrement innovant, Georg Fantner a été lauréat d'une bourse ERC Starting Grant en 2012. Il a obtenu une large reconnaissance grâce au développement de microsystèmes électromécaniques pour microscopes à force atomique ainsi que d'un système de mesure qui a permis de faire progresser la visualisation 3D, à l'échelle nanométrique et en temps réel, de cellules vivantes. Les contributions majeures apportées par Georg Fantner couvrent les disciplines de la biophysique, de la science des matériaux et de la biologie moléculaire. En tant que leader mondial de son domaine, il participe de manière déterminante à asseoir l'excellente réputation de l'EPFL.

Le professeur Daniel Kuhn (*1975), actuellement professeur associé à l'EPFL, est nommé professeur ordinaire de recherche opérationnelle. Daniel Kuhn est un scientifique de renommée mondiale, auteur de très nombreuses publications. Ses recherches basées sur les mathématiques se concentrent sur la théorie de la prise de décision, et plus particulièrement sur de nouveaux paradigmes de modélisation pour la prise de décision en situation d'incertitude ainsi que sur des modèles de décision efficients et dynamiques. Daniel Kuhn est parvenu à appliquer ses idées en matière d'optimisation robuste à une variété de problèmes, notamment à l’optimisation du stockage de l’énergie, la planification de production, l’optimisation de réseau, le control de processus ou encore la planification du trafic.

Départ de l’ETH Zurich

Le professeur Donald Kossmann (*1968), actuellement professeur ordinaire d'informatique (systèmes informatiques), quittera l'ETH Zurich fin octobre 2017, afin d'occuper une fonction de direction dans l'industrie. Donald Kossmann a été nommé à son poste actuel à l'été 2014. Chercheur reconnu pour la grande qualité de ses travaux en matière d'optimisation et de scalabilité de systèmes de banques de données et de systèmes d'information ainsi que de plateformes de services sur Internet, il a également contribué de manière essentielle aux domaines de l'architecture des banques de données, de l'efficacité des processus de recherche et de l'interopérabilité des systèmes.

Départ de l’EPFL

Le professeur Pierre Magistretti (*1952), actuellement professeur ordinaire de neurosciences, prendra sa retraite fin septembre 2017. Pierre Magistretti est un neuroscientifique reconnu à l'échelle internationale, dont les travaux ont largement contribué à la compréhension du métabolisme cérébral, en permettant notamment la découverte de mécanismes cellulaires qui influencent la consommation d'énergie du cerveau. Ces résultats ont ouvert la voie à l'emploi de techniques d'imagerie aujourd'hui couramment utilisées dans la recherche neurologique et psychiatrique. Nommé en 2005 à l'EPFL, Pierre Magistretti a œuvré pour renforcer les neurosciences au sein de la Faculté des sciences de la vie, qui venait alors d'ouvrir ses portes, en encourageant par exemple des coopérations étroites avec des institutions partenaires comme les universités de Lausanne et de Genève.

Le Conseil des EPF tient à remercier les professeurs sortants de leurs prestations dans les domaines de la recherche et de l’enseignement, ainsi que de leur engagement au sein de leur institution.