Beth Krasna, présidente a.i. de mai 2019 à janvier 2020

Chères lectrices, chers lecteurs,

«Klimajugend»: c’est le mot de l’année 2019 en Suisse alémanique. En Suisse romande, on parle de «vague verte» et en Suisse italophone de «onda verde». Les trois termes font référence aux mêmes thèmes, le changement climatique et le développement durable. Des thèmes où le Domaine des EPF est bien ancré. Plus de la moitié des 350 laboratoires de l’EPFL travaillent sur les Objectifs de développement durable de l’ONU, par exemple. Avec ses pôles de compétences en alimentation, changement climatique ou urbanisme, l’ETH Zurich est une référence mondiale de l’enseignement et de la recherche sur le développement durable. Les établissements de recherche du Domaine des EPF contribuent significativement à la transformation durable du système énergétique suisse. Dans le secteur de l’environnement, ce sont des acteurs incontournables de la recherche axée sur la pratique et du transfert des connaissances.

Côté construction et exploitation, le Domaine des EPF est ici aussi exemplaire. Ces dernières années, il a encore diminué son impact sur l’environnement et amélioré son efficience énergétique de plus d’un tiers par rapport à 2006.

En 2019, les deux EPF ont progressé ou maintenu leurs très bonnes places dans la plupart des classements internationaux. Elles restent parmi les meilleures hautes écoles au monde. L’évaluation quadriennale externe du Domaine des EPF a une fois de plus souligné la qualité exceptionnelle des deux écoles polytechniques et des quatre établissements de recherche. Parmi les événements marquants de 2019, l’EPFL a fêté ses 50 ans. L’ancienne école polytechnique de l’Université de Lausanne est devenue une haute école d’envergure internationale. L’EPFL a fortement contribué au dynamisme de la Suisse romande.

Les deux EPF et les quatre établissements de recherche veulent trouver ensemble des solutions pour résoudre les multiples défis de notre société. Les conséquences du changement climatique sont en première place. Le Conseil des EPF aimerait donc cibler davantage la recherche sur cette thématique au sein du Domaine des EPF. En septembre 2019, il a décidé de fonder un établissement de recherche dédié à l’environnement et au développement durable qui réunirait à moyen terme les forces du WSL et de l’Eawag. Le Conseil des EPF est convaincu que cette mesure consolidera les compétences scientifiques et la collaboration au sein et à l’extérieur du Domaine des EPF et accélérera le transfert de connaissances. Le nouvel établissement aidera également le Domaine des EPF à se positionner fortement et à conserver sa place au sein de la concurrence internationale – l’économie et la société suisses en profiteront.

Bern/Zurich, janvier 2020

Beth Krasna
Présidente a.i. du Conseil des EPF

 

Beth Krasna a présidé le Conseil des EPF ad interim de mai 2019 à janvier 2020, suite au départ à la retraite de l’ancien président, Fritz Schiesser, fin avril. Michael O. Hengartner l’a relayée à la présidence en février 2020.