L’ETH Zurich attire des étudiants du monde entier. C’est la raison pour laquelle elle doit agir sur l’immatriculation et l’encouragement des talents.

L’économie suisse et l’ETH Zurich ont toujours bénéficié d’une excellente relation avec les meilleurs talents, suisses ou non. Raison pour laquelle l’ETH Zurich se montre très ouverte aux meilleurs étudiants venant de l’étranger. Ces dernières années, la réforme de Bologne a considérablement accru le nombre d’étudiants à l’ETH. En 2010, les effectifs estudiantins ont atteint le chiffre attendu seulement pour 2013. Au niveau master en particulier, les demandes d’immatriculation de l’étranger ont augmenté de façon disproportionnée: à l’heure actuelle, les étudiants extérieurs à l’ETH Zurich sont deux fois plus nombreux à demander leur admission en voie de master (dont 90 % de l’étranger) que les étudiants déjà inscrits en bachelor. Cette tendance fait que l’institution touche à ses limites en termes de capacités, ce qui, au vu des moyens financiers disponibles, risque de pénaliser plus particulièrement le taux d’encadrement. En 2010, l’ETH Zurich a ainsi lancé un débat sur la régulation légale de l’admission aux études master.

Promouvoir les meilleurs

L’ETH Zurich a pour but de soutenir les meilleurs futurs étudiants, qu’ils proviennent de Suisse ou d’ailleurs. Le soutien de donateurs privés a permis la mise en place de l’«Excellence Scholarship and Opportunity Programme». En novembre 2010, la rectrice de l’ETH Zurich Heidi Wunderli-Allenspach a souligné le bilan positif de ce programme: depuis l’automne 2007, 85 boursiers et boursières de 28 pays ont obtenu cette bourse d’excellence.