Les missions conférées par la loi à l’ETH Zurich et à l’EPFL, les deux écoles polytechniques fédérales, consistent à assurer des activités d’enseignement et de recherche dans les sciences de l’ingénieur, les sciences naturelles, l’architecture, les mathématiques ainsi que dans les disciplines apparentées. Les EPF proposent dans ces disciplines des cursus de bachelor, de master et de doctorat. Leur offre étendue de formation continue permet en outre d’effectuer des formations complémentaires dans d’autres domaines ou de suivre des programmes d’études postgrades.

Classements

Même si les résultats des classements internationaux présentent souvent des différences marquantes les uns par rapport aux autres, ils permettent toutefois de dégager certaines tendances: au plan international, les célèbres universités de pointe américaines dominent, alors qu’en Europe, les deux écoles polytechniques fédérales occupent les meilleures places et ont pu maintenir, voire améliorer leur position favorable ces dernières années. Les deux écoles polytechniques fédérales ont obtenu des classements particulièrement réjouissants lorsque les rankings mettaient l’accent sur l’activité de publication scientifique ou le réseautage international; elles étaient en revanche moins bien placées si l’on accordait une plus grande importance au taux d’encadrement. Le classement de Leiden 2018, fondé sur des analyses bibliométriques (PP(top 10%)), a placé l’EPFL, du fait de l’impact mondial de ses activités de recherche (indicateur principal ou crown indicator), au quatrième rang au niveau européen et au 17e rang parmi les 250 plus grandes universités du monde et l'ETH Zurich au cinquième rang au niveau européen et au 18e rang parmi les plus grandes universités du monde.