Le Conseil des EPF veille à mener une politique de gestion du personnel moderne, sociale, qui offre des conditions de travail attractives aux différentes catégories de salariés et qui soit compétitive tant en Suisse qu’à l’échelle internationale.

La politique du personnel tient compte des objectifs fixés par la législation relative aux EPF en matière d’enseignement, de recherche et de prestations. Elle se base sur la politique de gestion du personnel menée par le Conseil fédéral et sur les accords conclus avec les partenaires sociaux.

Elections et nominations

Le Conseil des EPF procède aux élections et nominations qui sont de sa compétence. Il s’agit de la désignation des personnes suivantes: le corps professoral des deux EPF conformément à la planification des professorats, les membres des directions d’école et les membres des directions des quatre établissements de recherche.

Les présidents des deux écoles polytechniques ainsi que les directrices et directeurs des quatre établissements de recherche sont nommés par le Conseil fédéral. A cet effet, le Conseil des EPF soumet une proposition de nomination au Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) à l’intention du Conseil fédéral.

Mesures salariales

Le Conseil des EPF entretient avec les partenaires sociaux (associations du personnel) un dialogue régulier, qui porte sur les conditions d’engagement et leur respect au sein du Domaine des EPF. Les discussions menées comprennent également des négociations annuelles relatives aux mesures salariales pour l’année suivante (montant des augmentations individuelles de salaire, compensation du renchérissement).

Prévoyance professionnelle

Les employés sont assurés selon le principe de la primauté des cotisations auprès de la Caisse de prévoyance du Domaine des EPF, qui est rattachée à la Caisse fédérale de pensions PUBLICA. Dans ce système de prévoyance, les prestations sont calculées en fonction des cotisations et des apports personnels (en tenant compte des intérêts cumulés).

Alors que le montant des cotisations est connu, il est difficile d’évaluer avec précision le montant des prestations futures en raison des risques liés à l’inflation et aux placements.

Les cotisations mensuelles à la Caisse de prévoyance du Domaine des EPF sont supportées par l’employé et l’employeur dans un rapport de 36 à 64. Il est possible de verser des cotisations d’épargne volontaires pour obtenir des prestations de prévoyance et de sortie plus élevées.