Fritz Schiesser (Photo: Elisabeth Real)

31 293. C’est le nombre d’étudiants et de doctorants inscrits dans l’une des deux EPF en 2017. Soit 1000 de plus qu’il y a un an et 10 000 de plus qu’il y a dix ans. Les jeunes Suisses sont de plus en plus nombreux à vouloir étudier au Domaine des EPF. Et l’on ne peut que s’en réjouir. Notre industrie, nos PME et nos autorités ont besoin de personnel très bien formé, que ce soit dans le secteur de la construction, de l’informatique, de l’agriculture, de la mécanique ou des produits pharmaceutiques. Le Domaine des EPF forme ces indispensables spécialistes. Dans certaines disciplines comme la construction mécanique ou l’électrotechnique, c’est même le seul établissement de formation au niveau universitaire en Suisse. Chaque année, plus de 4000 personnes passent leur master ou leur doctorat dans l’une des deux EPF. Ensuite, elles arrivent sur le marché du travail suisse ou fondent leur propre entreprise, un cas de plus en plus fréquent. Les quatre établissements de recherche du Domaine des EPF sont eux aussi très engagés dans l’enseignement. Le PSI, le WSL, l’Empa et l’Eawag n’avaient encore jamais accompagné autant de travaux de thèse et de mémoire qu’en 2017.

L’accueil dans de bonnes conditions de 10 000 étudiants et doctorants supplémentaires exige la mise à disposition de laboratoires, de salles de cours, de professeurs et de personnel technique supplémentaires. Et de nombreux investissements. Certes, le Domaine des EPF obtient sur concours le soutien financier de particuliers, du Fonds national suisse, d’Innosuisse et de l’UE. Mais les contributions issues du financement fédéral restent, et de loin, la principale source de revenus.

La formation est un investissement rentable. Une étude récente avec des chiffres concrets pour le Domaine des EPF le confirme. En 2016, le Domaine des EPF a généré une valeur ajoutée brute de l’ordre de 13 milliards de francs et quelque 100 000 emplois en Suisse. Chaque franc investi dans le Domaine des EPF voit sa valeur quintuplée et chaque poste en crée environ quatre autres. Ses institutions, qui attirent des entreprises étrangères, donnent naissance à des spin-offs et donc à des emplois. Le Domaine des EPF est un acteur important de notre économie et un ambassadeur essentiel qui véhicule l’excellence de nos formations et de nos recherches hors de nos frontières et la réputation de la Suisse en général. Le fruit de ses travaux de recherche et son étroite collaboration avec l’économie contribuent significativement à la compétitivité et à la qualité de vie de la Suisse.

Berne/Zurich, février 2018
Fritz Schiesser
Président du Conseil des EPF