Conseil des EPF, 15 juillet 2021

Sur proposition du professeur Joël Mesot, président de l’ETH Zurich, et du professeur Martin Vetterli, président de l’EPFL, le Conseil des EPF, réuni en séance le 14 juillet 2021, a nommé sept professeures et douze professeurs, attribué un titre de professeur et adressé ses remerciements à cinq professeurs sortants. Au cours des douze derniers mois, le Conseil des EPF a nommé 13 femmes et 32 hommes au total, ce qui correspond à une proportion féminine de 29 %.

Nouvelle nomination à l’ETH Zurich et à l’EPFL

La professeure Beate Jessel (*1962), actuellement présidente du Bundesamt für Naturschutz (Office fédéral de protection de la nature) à Bonn, Allemagne, est nommée professeure ordinaire d’aménagement du paysage au Département des sciences des systèmes de l’environnement de l’ETH Zurich ainsi qu’à la Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit de l’EPFL. Beate Jessel prendra ses nouvelles fonctions de directrice de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) début septembre 2021. L’exercice de cette fonction implique la direction d’une chaire d’enseignement à l’ETH Zurich ainsi qu’à l’EPFL. Les priorités de recherche de Beate Jessel portent notamment sur les concepts et les stratégies de protection de la nature, l’aménagement du paysage et la gestion de l’utilisation du territoire, la planification à orientation écologique, la gestion des bassins versants et l’esthétique du paysage.

Nouvelles nominations à l’ETH Zurich

Máté József Bezdek (*1991), actuellement postdoctorant au Massachusetts Institute of Technology (MIT), Etats-Unis, est nommé professeur assistant tenure track de chimie de coordination fonctionnelle au Département de chimie et des sciences biologiques appliquées. Máté József Bezdek étudie la conception fonctionnelle ainsi que la synthèse de complexes de coordination dotés de caractéristiques électroniques, magnétiques et thermochimiques inhabituelles. A l’ETH Zurich, ce chercheur maintes fois primé se chargera de développer, au moyen de la chimie de coordination, des méthodes destinées à contribuer à la résolution de problèmes de société centraux dans des domaines tels que les méthodes de synthèse durables, la gestion énergétique et les matériaux sensoriels.

Lana Josipović (*1991), actuellement assistante de recherche à l’EPFL, est nommée professeure assistante tenure track de systèmes numériques et de design automatique au Département des technologies de l’information et d’électrotechnique. Lana Josipović axe ses travaux sur les techniques de synthèse de haut niveau permettant la création automatique d’architectures matérielles fondées sur la programmation à haut niveau d’abstraction, en mettant l’accent plus particulièrement sur la flexibilité et la parallélisation. Grâce à la nomination de cette scientifique de renommée internationale, le Département des technologies de l’information et d’électrotechnique renforce efficacement ses activités dédiées aux technologies des circuits numériques et aux architectures informatiques. De plus, le Département d’informatique pourra lui aussi profiter des interactions et des synergies notables ainsi générées.

Promotions à l’ETH Zurich

Le professeur Arno Brandlhuber (*1964), actuellement professeur associé à l’ETH Zurich, est nommé professeur ordinaire d’architecture et conception architecturale au Département d’architecture. Arno Brandlhuber est un architecte de renommée internationale ainsi qu’un théoricien de l’architecture et de l’urbanisme. Sa maîtrise des différentes facettes techniques et conceptuelles de son travail est remarquable, et ses cours rencontrent un succès inégalé. L’approche d’enseignement inédite et efficace qu’il propose depuis quatre ans au Département d’architecture repose sur le recours à différents médias et sur l’expérimentation au moyen de films et de documentaires. Arno Brandlhuber est par ailleurs à l’origine d’une série d’expositions et de projets architectoniques majeurs, dont le Pavillon allemand créé pour la Biennale d’architecture de Venise en 2021.

Le professeur Jan De Vylder (*1968), actuellement professeur associé à l’ETH Zurich, est nommé professeur ordinaire d’architecture et conception architecturale au Département d’architecture. Jan De Vylder s’intéresse à la réutilisation de matériaux et d’éléments de bâtiments existants ainsi qu’à la transformation d’environnements construits complexes, un champ d’investigation qui devrait occuper une place toujours plus importante à l’avenir. Ce chercheur intervient fréquemment dans le débat public international, ce dont témoignent les nombreuses sollicitations d’expositions ou d’exposés qu’il reçoit, ainsi que les distinctions qui lui ont été décernées jusqu’à présent. L’expérience pratique qu’a accumulée Jan De Vylder tout au long de sa carrière enrichira indéniablement la filière Architecture and Care, l’un des nouveaux axes stratégiques du Département d’architecture.

La professeure An Fonteyne (*1971), actuellement professeure associée à l’ETH Zurich, est nommée professeure ordinaire d’architectures affectives au Département d’architecture. An Fonteyne est une femme de terrain qui s’est forgé une solide renommée en Belgique et est entre autres membre de l’Académie royale flamande des sciences et des arts de Belgique. Elle se consacre à la réutilisation adaptative de constructions existantes. Face à la tendance actuelle consistant à donner la priorité à une architecture centrée sur elle-même et sur l’objet, elle privilégie une culture du bâti qui explore en profondeur les aspects sociaux et économiques de l’acte de construction. An Fonteyne est également une enseignante hors pair. A l’ETH Zurich, elle a notamment développé un type d'enseignement qui lui est propre au moyen d’une méthode conceptuelle et didactique hautement intégrative.

La professeure Momoyo Kaijima (*1969), actuellement professeure associée à l’ETH Zurich, est nommée professeure ordinaire de behaviorology architecturale au Département d’architecture. Le spectre d’intérêts de Momoyo Kaijima va de la conception architectonique de bâtiments à l’exploration de phénomènes liés au contexte urbain, en passant par la production d’œuvres prégnantes qui lui permettent de porter sa vision dans la sphère publique. Momoyo Kaijima s’intéresse plus particulièrement à la behaviorology, soit la manière dont les êtres humains, les objets ou les bâtiments interagissent avec leur environnement social et physique du moment. Les études et les publications de cette chercheuse de renom, qui a reçu de nombreuses distinctions, suscitent un large écho.

La professeure Elli Mosayebi (*1977), actuellement professeure associée à l’ETH Zurich, est nommée professeure ordinaire d’architecture et conception architecturale au Département d’architecture. Les travaux d’Elli Mosayebi sont dédiés aux espaces cinétiques ainsi qu’à la recherche d’un moyen de combiner plus efficacement la construction de logements avec d’autres types de programmes et d’utilisations. Elli Mosayebi identifie de nouvelles formes d’habitat en se fondant sur des espaces de vie modifiés, élabore des stratégies de conception innovantes et développe des prototypes cinétiques. Elle se consacre également à la recherche fondamentale axée sur le développement de modes d’habitat d’hier et d’aujourd’hui dans le but de concevoir, dans certaines villes, des modèles d’habitation qui tiennent compte de l’héritage architectural. Elli Mosayebi se distingue tout particulièrement par sa propension à relier étroitement entre eux la recherche, la pratique et l’enseignement.

Le professeur Michael Nash (*1982), actuellement professeur assistant tenure track à l’ETH Zurich et à l’Université de Bâle, est nommé professeur associé d’engineering de systèmes synthétiques au Département des systèmes biologiques. Ses priorités de recherche concernent la caractérisation et l’optimisation des propriétés biophysiques de protéines en recourant au rational design et à des méthodes évolutives in vitro. Ces cinq dernières années, Michael Nash a contribué aux activités d’enseignement avec un grand engagement et est très apprécié de ses étudiant·e·s. Les nombreux prix qui lui ont été décernés, toutes les publications auxquelles il a participé, ainsi que les brevets déposés grâce à son concours témoignent de son excellence scientifique. Michael Nash poursuivra également ses activités à l’Université de Bâle (Leading House) dans le cadre de la double chaire d’enseignement existante.

Le professeur Alexandre Theriot (*1972), actuellement professeur associé à l’ETH Zurich, est nommé professeur ordinaire d’architecture et conception architecturale au Département d’architecture. Alexandre Theriot s’intéresse à l’utilisation de matériaux peu onéreux dans la construction contemporaine et fait ainsi écho à l’évolution significative des méthodes architectoniques due aux profonds changements de la donne économique. Cette approche se reflète aussi dans les activités d’enseignement d’Alexandre Theriot qui, depuis qu’il a rejoint l’ETH Zurich, expérimente avec succès des méthodes didactiques novatrices dans le but d’aboutir à une pratique architecturale la plus économe possible en structures, en matériaux et en énergie. Sa renommée internationale n’est plus à démontrer. Preuve en sont les distinctions et les prix prestigieux qui lui ont été décernés, ainsi que les nombreuses expositions qu’il a initiées.

Nouvelles nominations à l’EPFL

Ileana-Cristina Benea-Chelmus (*1988), actuellement postdoctorante à l’Université Harvard, Etats-Unis, est nommée professeure assistante tenure track d'électricité et microtechnique à la Faculté des sciences et techniques de l’ingénieur. Les travaux d’Ileana-Cristina Benea-Chelmus portent sur la photonique, et plus spécifiquement sur le développement de transducteurs pour des fréquences Térahertziennes (THz) ou subTérahertziennes, qui trouvent entre autres des applications dans les secteurs de la métrologie, du contrôle à fréquences Thz et de la génération de signaux THz. Dans le vaste domaine de la nanotechnologie, Ileana-Cristina Benea-Chelmus est reconnue pour ses idées particulièrement innovantes. Son travail axé sur la recherche à la fois fondamentale et appliquée présente pour l’EPFL un potentiel remarquable qui aura des implications considérables pour les nouvelles technologies optiques.

Le professeur Alessandro Chiesa (*1987), actuellement professeur assistant à l’Université de Californie, Etats-Unis, est nommé professeur associé d’informatique et de systèmes de communication à la Faculté informatique et communications. Alessandro Chiesa s’intéresse aux thèmes de la cryptographie, de la sécurité et de la théorie de la complexité. Ses travaux ont déjà été mis en application, notamment par la société qui a lancé la cryptomonnaie Zcash et dont il est le cofondateur. Sa nomination permet à l’EPFL de recruter un chercheur de premier plan très actif dans le transfert de technologie. Alessandro Chiesa travaillera entre autres pour le Center for Digital Trust et sera chargé de créer des liens avec l’industrie afin de faciliter le transfert de technologie en vue du développement d’outils de pointe destinés à la protection des données.

Lénaïc Chizat (*1990), actuellement collaborateur scientifique à l’Université de Paris-Saclay, France, est nommé professeur assistant tenure track de mathématiques à la Faculté des sciences de base. Dans le cadre de ses recherches, Lénaïc Chizat se concentre sur l’analyse, le développement et l’optimisation d’algorithmes utilisés notamment dans l’apprentissage automatique. Ce secteur hautement compétitif, dans lequel son programme de recherche le place en position de leader, constituera ces prochaines années l’un des grands défis des mathématiques appliquées. Grâce à la nomination de Lénaïc Chizat, l’EPFL sera par ailleurs en mesure de proposer de nouveaux cours ainsi que de consolider ses liens et ses échanges avec différentes branches des mathématiques.

Kyojin Choo (*1984), actuellement postdoctorant à l’Université du Michigan, Etats-Unis, est nommé professeur assistant tenure track d'électricité et microtechnique à la Faculté des sciences et techniques de l’ingénieur. Les activités de recherche de Kyojin Choo s’inscrivent dans le domaine de la microélectronique et de la nanoélectronique et sont axées sur le développement de systèmes intégrés à basse puissance. Extrêmement créatif et dynamique, ce chercheur bénéficie d’une expérience avec l’industrie et dispose, grâce à ses remarquables contributions scientifiques et techniques, du potentiel requis pour développer un programme d’enseignement et de recherche innovant. Sa vision et son engagement pour l’établissement de nouvelles collaborations académiques et industrielles sont un atout majeur pour l’EPFL.

Victor Gorbenko (*1989), actuellement chercheur à l’Université Stanford, Etats-Unis, est nommé professeur assistant tenure track de physique à la Faculté des sciences de base. Victor Gorbenko étudie la théorie quantique des champs, avec des implications importantes pour la physique des particules, la cosmologie et la physique de la matière condensée. Ses travaux ont déjà permis d’obtenir des résultats scientifiques majeurs, notamment dans le domaine des Lagrangiens en chromodynamique quantique. Ce jeune physicien particulièrement talentueux présente un potentiel exceptionnel et dispose des compétences nécessaires pour poursuivre une brillante carrière à l’EPFL. Son expertise et son projet de recherche contribueront de manière significative à faire progresser la physique de la matière condensée et la physique statistique.

Georgios Moschidis  (*1991), actuellement chercheur à l’Université de Californie, Etats-Unis, est nommé professeur assistant tenure track de mathématiques à la Faculté des sciences de base. Georgios Moschidis étudie la théorie de la relativité générale. Ses recherches lui ont valu d’obtenir des résultats scientifiques remarquables concernant entre autres les équations de Friedmann et l’espace-temps anti-de Sitter. Malgré son jeune âge, ce brillant mathématicien se distingue dans les domaines de l’analyse ainsi que de la théorie de la relativité générale et jouit d’ores et déjà d’une renommée internationale. Son profil permettra à l’EPFL d’intensifier les efforts déployés en la matière et d’attirer des étudiant·e·s de divers horizons. 

Philippe Schwaller (*1990), actuellement chercheur à l’IBM Research Europe, est nommé professeur assistant tenure track de chimie à la Faculté des sciences de base. Philippe Schwaller s’intéresse aux possibilités de simuler des processus chimiques à l’aide de l’intelligence artificielle (IA). Ses activités de recherche sont articulées autour d’un défi de taille: faciliter la découverte de nouveaux catalyseurs et matériaux organiques en tirant parti de l’intelligence chimique artificielle. Ce chercheur talentueux est à l’origine d’applications importantes basées sur les méthodes d’IA. Il fait partie d’une nouvelle génération de scientifiques à la formation très polyvalente, qui associent dans leurs travaux la recherche expérimentale, l’informatique, les sciences des matériaux et la chimie.

Promotions à l’EPFL

La professeure Maria Colombo (*1989), actuellement professeure assistante tenure track à l’EPFL, est nommée professeure ordinaire de mathématiques à la Faculté des sciences de base. Maria Colombo axe ses recherches sur l’analyse mathématique, qu’elle allie au calcul des probabilités, aux mathématiques computationnelles, aux statistiques et à l’apprentissage automatique. Outre son rôle majeur dans la recherche, son leadership exemplaire et les différentes bourses qu’elle a obtenues, cette mathématicienne hors pair se distingue par son grand engagement dans d’autres secteurs d’activités de l’EPFL et est considérée comme l’un des piliers de l’Institut de mathématiques et de la Faculté. En la nommant professeure ordinaire, l’EPFL s’assure les services d’une chercheuse visionnaire de classe mondiale qui est convoitée par d’autres universités.

Le professeur Elison Matioli (*1979), actuellement professeur assistant tenure track à l’EPFL, est nommé professeur associé d'électricité et microtechnique à la Faculté des sciences et techniques de l’ingénieur. Les travaux d’Elison Matioli se concentrent principalement sur la technologie des semi-conducteurs à large bande interdite. Grâce à une approche innovante basée sur la science des matériaux, la physique et le génie électrique, Elison Matioli a mis sur pied un groupe de recherche de réputation mondiale dans le domaine des dispositifs électroniques. Détenteur de cinq brevets depuis 2016 et de six autres déposés avant son arrivée à l’EPFL, il a également reçu de nombreuses distinctions telles que le Prix Latsis Universitaire en 2020 et une bourse ERC Starting Grant en 2015.

Attribution du titre de «professeur·e»

Nicolas Macris (*1963), actuellement maître d’enseignement et de recherche à la Faculté informatique et communications de l’EPFL, est nommé professeur titulaire de l’EPFL. Dans le cadre de ses recherches, Nicolas Macris se penche sur l’application de méthodes issues de la physique statistique à la théorie de la communication et à l’informatique théorique, mais également sur la théorie quantique de l’information. Il compte parmi les plus éminents chercheurs de ces disciplines en plein essor, qui s’inscrivent dans la vision stratégique de la Faculté.

Départs de l’ETH Zurich

Le professeur Ruedi Aebersold (*1954), actuellement professeur ordinaire de biologie systémique au Département de biologie, prendra sa retraite fin août 2021. Ruedi Aebersold est entré à l’ETH Zurich en tant que professeur ordinaire en 2004. Il fait figure de pionnier en protéomique, soit la science qui étudie l’ensemble des protéines d’un organisme vivant, et a développé une série de méthodes d’analyse et de modèles informatiques propres à ce champ d’investigation. Ruedi Aebersold est un scientifique de renommée internationale dont les travaux ont été récompensés à maintes reprises. Il siège dans de nombreux comités scientifiques des secteurs public et privé et a fondé plusieurs entreprises.

Le professeur Oded Zilberberg (*1979), actuellement professeur assistant de physique quantique de la matière condensée au Département de physique quittera l’ETH Zurich fin août 2021. Son travail se concentre sur les phénomènes de cohérence quantique à la frontière entre la physique des solides et l’optique quantique. A l’ETH Zurich, il a notamment intensifié de manière significative les activités du Pôle de recherche national «Science et technologies quantiques (QSIT)». Oded Zilberberg quitte l’Ecole pour rejoindre une autre université.

Départs de l’EPFL

Le professeur Jean-Philippe Ansermet (*1957), actuellement professeur ordinaire de physique expérimentale à la Faculté des sciences de base, prendra sa retraite fin juillet 2022. Jean-Philippe Ansermet a rejoint l’EPFL en 1992 en tant que professeur associé après avoir occupé différents postes à l’étranger et dans l’industrie, puis a été nommé professeur ordinaire en 1995. Ses travaux concernent avant tout la nanoélectronique, et notamment la spintronique. Le laboratoire dédié aux matériaux nanostructurés qu’il a fondé à l’EPFL est à l’origine de plus de 250 publications. Les cours remarquablement clairs et structurés de cet enseignant très apprécié ont marqué plusieurs générations d’étudiant·e·s.

Le professeur Hubert Girault (*1957), actuellement professeur ordinaire de cinétique électrochimique à la Faculté des sciences de base, prendra sa retraite fin février 2022. Hubert Girault est entré à l’EPFL en 1992 au poste de professeur associé. Ses recherches portent sur l’électrochimie analytique et les bio-senseurs. Ce chercheur récompensé par de nombreux prix et auteur de différentes publications a assumé plusieurs fonctions au sein de l’Ecole et à l’international. La renommée mondiale d’Hubert Girault a largement contribué au prestige de l’EPFL ainsi que de l’Institut des sciences et ingénierie chimiques.

Le professeur Alfred Wüest (*1956), actuellement professeur ordinaire de physique des milieux aquatiques à la Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit, professeur titulaire de l’ETH Zurich et responsable de groupe à l’Eawag, prendra sa retraite fin août 2021. Nommé professeur ordinaire à l’EPFL en 2012, Alfred Wüest a repris la direction du Centre de limnologie de l’Ecole en 2013. De 2006 à 2012, il a dirigé le Département Eaux de surface de l’Eawag, dont il a été membre de la direction de 2015 à mars 2021. Grâce à ses travaux, il a contribué de manière significative à la recherche en limnologie dans le monde et est considéré comme l’un des plus grands spécialistes de cette discipline. Très apprécié de ses étudiant·e·s et au sein de différentes organisations, ce chercheur visionnaire et auteur de nombreuses publications a œuvré sans relâche au rayonnement international de l’EPFL, de l’Eawag et de l’ETH Zurich.

Le Conseil des EPF tient à remercier les professeurs sortants de leurs prestations dans les domaines de la recherche et de l’enseignement, ainsi que de leur engagement au sein de leur institution.