Conseil des EPF, 14 décembre 2017

Le Conseil des EPF publie sa «Stratégie pour l'équilibre des genres et l'égalité des chances entre les femmes et les hommes pendant la période 2017–2020» dans le but de continuer à faire progresser la représentation féminine au sein du Domaine des EPF ces prochaines années. Plusieurs mesures et thèmes-clés ont été définis à ces fins. Le Parlement ayant procédé à une correction, le Domaine des EPF se verra allouer en 2018 une enveloppe budgétaire identique à celle de 2017 et évite ainsi des coupes budgétaires. Une étude externe montre que les fonds investis par la Confédération dans le Domaine des EPF sont une source importante de création de valeur, chaque franc investi en générant cinq dans l’économie helvétique.

Stratégie des genres 2017–2020

Le Conseil des EPF veut augmenter la part de femmes dans l’enseignement et la recherche ainsi qu’aux postes de direction. C’est dans ce but qu’il a lancé une «Stratégie pour l'équilibre des genres et l'égalité des chances entre les femmes et les hommes» avec cinq thèmes-clés: l’ancrage du principe d'égalité des chances au sein des institutions, la sensibilisation aux stéréotypes et aux préjugés liés au genre, l’encouragement des carrières féminines à tous les niveaux, l’amélioration des conditions permettant un bon équilibre entre les différents domaines de la vie ainsi que la prise en compte d’aspects relatifs au genre dans la recherche et l'enseignement. Les institutions du Domaine des EPF, à savoir les deux EPF de Zurich et Lausanne, ainsi que les quatre établissements de recherche que sont le PSI, le WSL, l’Empa et l’Eawag, sont responsables de la mise en œuvre de la stratégie. Elles utiliseront pour ce faire au moins 0,4% de la contribution financière annuelle de la Confédération, soit 10 mio CHF.

Des ateliers et des conférences consacrés au respect mutuel ainsi qu’à la prévention du harcèlement moral et sexuel comptent au nombre des mesures pouvant être introduites par les institutions. De plus, beaucoup d’institutions propo­sent des offres de mentorat, de coaching et de formation destinées aux femmes à tous les niveaux, mais aussi la possibilité de faire garder les enfants en cas d’urgence ou lors de conférences, ou encore des activités pendant les congés scolaires. La représentation féminine doit progresser avant tout au sein du corps professoral. Il s’agit dès lors de nommer suffisamment de femmes à de tels postes chaque année, mais aussi de les retenir. Sur les 61 nominations de professeurs inter­venues en 2017 à l’EPFL et à l’ETH Zurich, 18 ont concerné des femmes, soit 29,5%. Ces chiffres encourageants vont dans le bon sens.

Budget 2018: correction opérée par le Parlement

Durant la session d’hiver 2017, le Parlement a rectifié en partie les coupes budgétaires planifiées pour le Domaine des EPF par le Conseil fédéral, qui prévoyait initialement dans son plan financier une réduction de 90 mio CHF pour l’année 2018. Avec cette correction de 53 mio CHF, le Domaine des EPF disposera en 2018 de ressources identiques à celles dont il a bénéficié en 2017. Le président du Conseil des EPF, Fritz Schiesser, se félicite de cet important soutien politique: «Par cette décision, le Parlement exprime sa confiance dans le fait que nous utiliserons les ressources à bon escient dans la recherche, l’enseigne­ment et le transfert de savoir. Nombreux sont les pays qui investissent massivement dans la formation et la recherche, et il s’agit désormais de défendre notre leadership.»

La forte hausse du nombre d’étudiants, d’env. 60% durant la dernière décennie, s’est accompagnée d’une augmentation plus modérée des fonds fédéraux de 30%, une situation à laquelle il a été possible de faire face en améliorant constamment l’efficacité dans le Domaine des EPF. En dépit de cette forte croissance, il a été possible de maintenir les prestations destinées aux étudiants.

Etude sur la création de valeur du Domaine des EPF

Les institutions du Domaine des EPF fournissent une contribution décisive à la compétitivité ainsi qu'à la création de valeur de l'économie suisse. Une récente étude réalisée par l'entreprise de conseil BiGGAR Economics montre que les fonds consacrés au Domaine des EPF sont bien investis. En effet, quelque 800 professeurs forment plus de 30 000 étudiants et doctorants qui viennent alimenter le marché du travail suisse en main-d'œuvre hautement qualifiée. La recherche aboutit à des avancées scientifiques qui permettent de développer des technologies complètement nouvelles. De plus, le Domaine des EPF entretient au total quelque 3500 collaborations avec des PME et des grandes entreprises dans l'ensemble de la Suisse. Durant l'année 2016, le Domaine des EPF a généré environ 13 mia CHF de valeur ajoutée brute et près de 100 000 postes de travail en Suisse, des chiffres qui atteignent 16,5 mia et 125 000 postes de travail à l'échelle internationale, pour une contribution fédérale d'environ 2,5 mia CHF par année. Ainsi, chaque franc investi crée près de 5 CHF de valeur ajoutée en Suisse et entre 6 et 7 CHF au niveau mondial.

Salaires 2018 – Adaptation au renchérissement

C'est en raison de l'incertitude au niveau de la situation budgétaire à l'automne 2017 que le résultat des négociations salariales entre le Conseil des EPF et les partenaires sociaux ne peut être communiqué qu'en décembre. Grâce à la correction décidée par le Parlement, le Conseil des EPF disposera d'une marge de manœuvre un peu plus importante. Si les coupes de 37 mio CHF qui seront finalement effectuées par rapport au plan financier initial ne permettent pas une augmentation générale des salaires pour les collaborateurs, le renchérissement sera en revanche compensé à hauteur de 0,6%. Une augmentation salariale en fonction de l’expérience ou des prestations individuelles reste également possible au cas par cas.