Conseil des EPF, 09 décembre 2016

Sur proposition du professeur Lino Guzzella, président de l’ETH Zurich, et du professeur Patrick Aebischer, président de l’EPFL, le Conseil des EPF, réuni en séance les 7 et 8 décembre 2016, a nommé un total de 12 professeures et professeurs, attribué un titre de professeur et adressé ses remerciements à deux professeurs sortants.

Nominations à l'ETH Zurich

Le professeur Maarten Delbeke (*1970), actuellement professeur ordinaire à l'Université de Gand, Belgique, est nommé professeur ordinaire d'histoire et théorie de l'architecture. Maarten Delbeke est un expert mondialement reconnu de la période allant du début de l'époque moderne à aujourd'hui, et tout particulièrement de l'art et l'architecture du XVIIe siècle ainsi que de leur influence au XXe siècle. Egalement spécialiste de la théorie de l'architecture des XVIIIe et XIXe siècles, il est fondateur et rédacteur en chef du premier journal en libre accès portant sur la théorie de l'architecture, qu'il a lancé grâce à une bourse. Avec la nomination de Maarten Delbeke, le Département d'architecture jette un pont important entre les disciplines techniques et les sciences humaines à l'ETH Zurich.

La professeure Irena Hajnsek (*1970), actuellement professeure associée à l'ETH Zurich, est nommée professeure ordinaire d'observation terrestre et télédétection. Irena Hajnsek est à la pointe de la recherche mondiale en matière de télédétection au moyen d'ondes radar et d'utilisation de données provenant de radars satellites. Son travail est notamment axé sur le développement de modèles d'inversion biophysiques et géophysiques destinés à récolter des données multiparamétriques à l'aide de radars à synthèse d'ouverture (RSO) pour identifier certains paramètres environnementaux tels que l'humidité du sol. Ses résultats contribuent fortement à améliorer le monitoring environnemental mondial, la prévision des récoltes et la sécurité alimentaire. La polyvalence d'Irena Hajnsek recèle un potentiel d'innovation important et permettra à l'ETH Zurich d'élargir son réseau dans ce domaine. 

Le professeur Dominik Hangartner (*1981), actuellement professeur associé à la London School of Economics, Royaume-Uni, est nommé professeur associé d'analyse politique. Dominik Hangartner est un expert largement reconnu à l'échelle internationale en matière de migration. Les résultats de ses recherches sur la vie des migrants et sur les répercussions des flux migratoires dans les pays hôtes ont été récompensés par de nombreux prix et suscitent également l'intérêt des médias et du monde politique. Ses travaux englobent des questions actuelles telles que l'impact des longues procédures de demande d'asile sur l'intégration des réfugiés dans le marché du travail ainsi que les réticences des sociétés européennes face aux demandeurs d'asile. En nommant Dominik Hangartner, l'ETH Zurich s'assure la collaboration d'un scientifique qui apportera une contribution essentielle aux discussions sur les questions migratoires.

Le professeur Jonathan Home (*1979), actuellement professeur assistant tenure track à l'ETH Zurich, est nommé professeur associé d'information quantique expérimentale. Les recherches de Jonathan Home portent sur le contrôle des états quantiques ainsi que sur la simulation et le traitement d'informations au moyen de pièges à ions. Il utilise les possibilités de contrôle précis offertes par cette technologie pour étudier les interactions entre un système quantique et son environnement. Avec Jonathan Home, qui a reçu cette année le Prix Latsis décerné par l'ETH Zurich, l'Ecole polytechnique s'adjoint les services d'un scientifique hautement qualifié, renforçant encore davantage l'importance des sciences et technologies quantiques.

Le professeur Dennis M. Kochmann (*1982), actuellement professeur au California Institute of Technology, Pasadena, Etats-Unis, est nommé professeur ordinaire de mécanique et matériaux. Dennis Kochmann étudie en particulier la modélisation et la description des solides, s'intéressant par exemple à l'évolution de la microstructure à l'aide de modèles qui s'appliquent non seulement à l'échelle de l'atome, mais également du point de vue de la mécanique des milieux continus. Il se fonde pour cela sur des méthodes analytiques, numériques et expérimentales. Avec la nomination de Dennis Kochmann, dont les travaux ont été récompensés à plusieurs reprises, le Département de génie mécanique et des procédés sera en mesure de compléter idéalement ses compétences dans le domaine de la mécanique, et en particulier de la science des matériaux.

Le professeur Maksym Kovalenko (*1982), actuellement professeur assistant tenure track à l'ETH Zurich, est nommé professeur associé de matériaux fonctionnels inorganiques. Les recherches de Maksym Kovalenko ont débouché sur des résultats très remarqués à l'échelle internationale dans le domaine des matériaux nanocristallins semi-conducteurs. Il a entre autres développé une méthode totalement inédite permettant de produire des nanocristaux colloïdaux, utilisés par exemple dans des composants électroniques et optoélectroniques ainsi que dans des éléments optiquesinfrarouges. Ses travaux ont notamment été récompensés par une bourse ERC Starting Grant. Avec la nomination de Maksym Kovalenko en tant que professeur associé, l'ETH Zurich renforce ses activités dans le champ prometteur des matériaux fonctionnels inorganiques.

Le professeur Markus Niederberger (*1970), actuellement professeur associé à l'ETH Zurich, est nommé professeur ordinaire de matériaux multifonctionnels. Markus Niederberger est un scientifique de renommée internationale disposant d'un vaste réseau. Ses recherches portent avant tout sur les processus de synthèse précis intervenant dans la production de nouveaux matériaux fonctionnels présentant des propriétés optimisées. Les résultats de ses travaux sont utilisés dans le stockage d'énergie (piles), la transformation d'énergie, ainsi que dans la détection de gaz et l'électronique. Ces champs d'investigation s'inscrivent de manière idéale dans la stratégie de l'ETH Zurich. De plus, Markus Niederberger possède d'excellentes compétences en matière d'enseignement académique. En 2013, les étudiants lui ont décerné la «Chouette d'or», qui récompense les enseignants particulièrement engagés.

Le professeur Christian Wolfrum (*1972), actuellement professeur associé à l'ETH Zurich, est nommé professeur ordinaire de biologie nutritionnelle translationnelle. Christian Wolfrum est un expert mondial de la recherche sur l'obésité. Ses travaux sont centrés sur l'identification des facteurs conduisant à l'obésité et sur ses complications, comme le diabète. Il accorde une importance toute particulière à l'interaction des lipides et de leurs dérivés avec les récepteurs cellulaires et à la modulation des processus de transcription qui en découle. Christian Wolfrum a déjà reçu de nombreuses distinctions récompensant ses travaux sur ce trouble de l'alimentation et du métabolisme qui pose dans le monde entier des problèmes considérables au niveau individuel et économique.

Nominations à l'EFPL

La professeure Sarah Kenderdine (*1966), actuellement professeure à la University of New South Wales, Paddington, Australie, est nommée professeure ordinaire de muséologie digitale. Sarah Kenderdine organise des expositions dans différentes régions du monde. En tant que chercheuse, elle crée des liens entre, d'une part, les sciences humaines et sociales et, d'autre part, les sciences de l'ingénieur. Son travail est axé sur la visualisation et la préservation des données, sur les environnements virtuels interactifs ainsi que sur la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine culturel immatériel. Sarah Kenderdine jouera un rôle important dans le tout nouveau ArtLab, de même que dans la recherche sur les humanités digitales et leur enseignement à l'EPFL. Elle apportera également une contribution déterminante au développement du cursus de master en humanités digitales.

La professeure Stéphanie Lacour (*1975), actuellement professeure associée à l'EPFL, est nommée professeure ordinaire de microtechnique et bioingénierie. Après avoir été nommée professeure associée il y a six mois, Stéphanie Lacour obtient à présent le titre de professeure ordinaire pour ses prestations d'excellence, notamment l'obtention d'une bourse ERCProof of Concept Grant. Stéphanie Lacour est une pionnière dans le développement de systèmes électroniques capables d'interagir avec les tissus humains. Ses recherches interdisciplinaires lui ont par exemple permis de fabriquer des prothèses intelligentes et une peau artificielle contenant des capteurs. Elle endossera un rôle-clé dans le développement à venir du Campus Biotech à Genève.

Maryna Viazovska (*1984), actuellement postdoctorante à l'Université Humboldt à Berlin, Allemagne, est nommée professeure assistante tenure track de mathématiques. Maryna Viazovska est une jeune chercheuse particulièrement talentueuse. Au printemps 2016, elle a fait parler d'elle dans le monde entier en résolvant le problème de l'empilement des sphères en dimension 8 et 24. Pour y parvenir, elle s'est servie de ses connaissances approfondies de la théorie des formes automorphes, une branche de la théorie des nombres. Les découvertes capitales de Maryna Viazovska revêtent non seulement une importance théorique, mais permettent également des avancées dans des domaines d'application tels que la théorie de l'information et la programmation de codes correcteurs d'erreurs, deux champs de recherche dans lesquels l'EPFL se distingue particulièrement.

Le professeur Guillermo Villanueva (*1979), actuellement professeur boursier FNS à l'EPFL, est nommé professeur assistant tenure track de génie mécanique. Guillermo Villanueva est un spécialiste de renommée internationale des nanosystèmes et microsystèmes électromécaniques. Il s'intéresse en particulier à l'amélioration des résonateurs utilisés, par exemple, dans les appareils de localisation, de détection et de communication et est considéré comme un pionnier dans l'étude des phénomènes non linéaires dans les nano-résonateurs. Ses recherches présentent un potentiel important pour les collaborations au sein de l'EPFL et avec d'autres institutions de premier plan. De plus, Guillermo Villanueva apportera une contribution essentielle à l'enseignement dans le domaine du génie mécanique.

Attribution d'un titre de professeur

Le professeur Mark Mescher (*1969), actuellement maître-assistant à l'ETH Zurich et Adjunct Associate Professor à la Pennsylvania State University, Etats-Unis, est nommé professeur titulaire à l'ETH Zurich. Mark Mescher est un spécialiste de l'interaction entre plantes, insectes et parasites. Ses recherches revêtent une importance majeure pour l'étude des écosystèmes naturels.

Départs de l'EPFL

Le professeur Christos Kozyrakis (*1974), professeur ordinaire d'informatique et de systèmes de communication, a quitté l'EPFL mi-septembre 2016 pour retourner aux Etats-Unis. Christos Kozyrakis avait été nommé à l'EPFL en septembre 2015. Ses domaines de spécialisation sont l'architecture matérielle et l'efficacité énergétique des systèmes d'information.

Le professeur Alfio Quarteroni (*1952), actuellement professeur ordinaire d'analyse numérique, prendra sa retraite début 2018. Alfio Quarteroni a été nommé en 1998 à l'EPFL après une carrière scientifique fructueuse. Il a par la suite joué un rôle crucial dans le développement des mathématiques computationnelles et a contribué à faire de l'EPFL une institution de premier plan dans le domaine des mathématiques numériques et du calcul scientifique. Les travaux d'Alfio Quarteroni portent entre autres sur la modélisation mathématique, l'analyse numérique et les applications du calcul scientifique. Son groupe de recherche a par exemple effectué des calculs d’optimisation pour Alinghi, vainqueur de la Coupe de l'America.

Le Conseil des EPF tient à remercier les professeurs sortants de leurs prestations dans les domaines de la recherche et de l’enseignement, ainsi que de leur engagement au sein de leur institution.