Un office indépendant du Conseil des EPF enregistre les plaintes relatives à un comportement éthiquement incorrect.

L'instance d'alerte du Conseil des EPF est un organe indépendant. Ce bureau est chargé de recueillir à titre subsidiaire les témoignages des membres du Domaine des EPF relatifs à des comportements contraires au droit ou à l’éthique dont ils ont eu connaissance dans le cadre de leur activité au sein du Domaine.

Le caractère subsidiaire de l'instance d'alerte signifie que les comportements incorrects doivent être annoncés en priorité au sein de l’EPF ou de l’établissement de recherche concerné, auprès des instances supérieures ou, si cela paraît préférable, auprès de l’instance d'alerte de l’institution en question.