Tous les quatre ans, à mi-parcours de la période de prestations, le Domaine des EPF se soumet à une évaluation approfondie de ses activités par un comité international d’experts, mandatés pour ce faire par le chef du département fédéral compétent.

C’est avec un grand intérêt que le Conseil des EPF a pris connaissance des résultats de l’évaluation intermédiaire 2019. Les experts ont analysé à cette occasion le positionnement et le rôle du Domaine des EPF dans le secteur suisse de l’enseignement supérieur et de la recherche et aussi défini le développement qu’ils préconisent pour le Domaine des EPF à l’avenir afin qu’il soit en mesure de conserver sa compétitivité à l’international, tout en oeuvrant au service de la Suisse. Le Conseil des EPF se félicite vivement du caractère prospectif de ces recommandations, qui permettront au Domaine des EPF d’appréhender son développement futur dans l’intérêt de la société et de l’économie suisse.

En réponse aux recommandations des experts et à la lumière de considérations stratégiques, le Conseil des EPF a défini les mesures de première priorité suivantes:

  • Face à la concurrence mondiale croissante et vu les enjeux scientifiques et de société majeurs, il s’avère indispensable de revoir en profondeur la structure organisationnelle du Domaine des EPF. Les critères principaux de cette analyse portent, d’une part, sur la capacité du Domaine des EPF à définir avec rapidité et souplesse des objectifs thématiques pour répondre de façon appropriée aux besoins sociaux, humanitaires et économiques pressants et, d’autre part, sur son aptitude à encourager les programmes de recherche multidisciplinaires pour apporter des solutions novatrices au service du développement durable. L’analyse a tout d’abord porté sur la structure du Domaine des EPF ainsi que sur la coopération en son sein. Lors d’une prochaine étape, il s’agira d’inclure les partenaires externes (y c. les universités, les HES et les offices fédéraux).
     
  • La révision partielle de la Loi sur les EPF, actuellement en cours, permettra d’améliorer encore la gouvernance dans le Domaine des EPF puisqu’il sera dûment tenu compte des particularités propres à la conduite et à la supervision d’institutions d’enseignement supérieur et de recherche.
     
  • L’ouverture internationale et la coopération multilatérale sont essentielles à la compétitivité et au positionnement des institutions du Domaine des EPF face à la concurrence mondiale. L’accès aux réseaux internationaux et la participation à des programmes de recherche étrangers (notamment Horizon Europe) sont cruciaux pour rester compétitifs au plan mondial, permettre aux jeunes universitaires suisses de progresser et donner à la Suisse les moyens de relever les enjeux de société.
     
  • Les institutions du Domaine des EPF renforceront et développeront leurs offres de cours de formation continue, en ciblant plus particulièrement les anciens diplômés de l’ETH Zurich et de l’EPFL, ainsi que les personnes ayant un autre bagage éducatif, afin que tous puissent acquérir les compétences numériques nécessaires pour relever le défi de la numérisation dans leurs fonctions de direction respectives.
     
  • Le capital humain constitue la clé du succès du développement futur du Domaine des EPF. Le Conseil des EPF souligne l’importance majeure de disposer d’un leadership et d’un management de première qualité et veut s’assurer que les processus adéquats ont été mis en place dans toutes les institutions du Domaine des EPF.
     
  • Les réserves constituent un aspect crucial. Chaque institution du Domaine des EPF gérera en effet ses réserves de manière à encourager son propre développement stratégique ainsi qu’à lancer de nouvelles initiatives et explorer de nouveaux champs d’investigation.
     
  • La communication avec le grand public et avec les acteurs-clés est d’une importance capitale. Le Conseil des EPF reconnaît la nécessité d’élargir la portée des efforts de communication déployés par le Domaine des EPF en mettant l’accent sur l’impact des projets de recherche menés par les institutions, sur les services qu’elles rendent à la société ainsi que sur la manière dont elles peuvent aider à façonner les processus de transition qui touchent la société.

Les recommandations formulées dans le cadre de l’évaluation intermédiaire 2019 identifient ou confirment les champs d’action stratégiques majeurs. Elles permettront d’accélérer la mise en oeuvre des différentes mesures choisies. Définir et appliquer ces mesures à l’échelle du Domaine des EPF et de ses institutions nécessitera les efforts conjoints du Conseil des EPF et des institutions, ainsi qu’un calendrier adéquat. Le Conseil des EPF est convaincu qu’à l’issue de ce processus, le Domaine des EPF sera bien armé pour relever les défis de demain.