13 novembre 2012

L’effectif estudiantin des EPF de Zurich et de Lausanne a augmenté de plus de moitié depuis 2004, c’est-à-dire durant la période correspondant aux deux derniers mandats de prestations. En prévision du nouveau mandat qui débutera en 2013, le Conseil des EPF procède à une réallocation de fonds et inscrit au budget quelque 40 millions de francs de plus qu’en 2012 pour l’enseignement, une décision qui profite aux étudiants.

Pour le Domaine des EPF, 2013 marque le début d’une nouvelle période de prestations. C’est aussi l’année au cours de laquelle l’ETH Zurich et l’EPFL s’attendent à accueillir environ 28 000 étudiants et doctorants. Au début de la période précédente, en 2009, ils étaient un peu plus de 22 500 étudiants inscrits. En 2004, soit au début de l’avant-dernière période, ils n’étaient que près de 18 500 étudiants et doctorants dans les deux EPF. Cette forte progression de l’effectif estudiantin est une réponse à la demande exprimée par l’économie et la société suisses, qui ont besoin de davantage de diplômés en mathématiques, en sciences de l’ingénieur, en sciences naturelles et en technique (branches MINT).

Pour maintenir la qualité de l’enseignement à son niveau élevé actuel, le Conseil des EPF a décidé de réallouer certains fonds en faveur de l’enseignement en 2013 (encadrement, développement de l’enseignement et infrastructures): il utilisera des fonds non encore alloués provenant du budget 2011 (12 millions de francs) et procédera à la réallocation de 4,8 autres millions qui étaient initialement prévus pour de grands projets stratégiques (cf. encadré). Les deux EPF veulent créer en 2013 une trentaine de chaires au moyen de contributions directes de la Confédération. Parallèlement à cela, les deux EPF et les quatre établissements de recherche du Domaine des EPF investissent dans le recrutement de collaborateurs scientifiques et dans les infrastructures dont ils ont besoin dans les plus brefs délais.

Pour pouvoir continuer à investir à long terme dans l’enseignement, le Conseil des EPF a commencé très tôt à plaider en faveur d’une croissance continue de la contribution financière de la Confédération. Dans ses décisions sur le Message de la Confédération relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation pendant les années 2013 à 2016, le Parlement a donc octroyé au Domaine des EPF 2259,4 millions de francs pour 2013 (+3,9%), contre 2227,4 millions proposés dans le budget. Dans le cadre de son Message relatif au plan d’action «Recherche énergétique suisse coordonnée», le Conseil fédéral a entre-temps réservé 12 millions de francs pour la recherche énergétique sur ces fonds supplémentaires. De 2014 à 2016, les fonds réservés pour la recherche énergétique passeront à 16 millions de francs par an. Le Conseil fédéral envisage par ailleurs de réduire encore sa contribution financière au Domaine des EPF dans les années à venir en appliquant son Programme de consolidation et de réexamen des tâches 2014 (2014: 28 millions de francs, 2015 et 2016: 29 millions de francs par an).

Les charges de personnel (62%) constituent le principal poste de dépenses au budget pour 2013. On s’attend à ce qu’elles augmentent de 3,4% par rapport à 2012, soit de 65,0 millions de francs. Cette hausse s’explique essentiellement par la progression du nombre de professeurs ainsi que par le plus grand nombre de postes financés par des fonds secondaires et des fonds de tiers.

Le budget 2013 du Conseil des EPF doit encore obtenir l’approbation de l’Assemblée fédérale de la Confédération suisse durant la session d’hiver 2012.