Depuis le Plan stratégique élaboré par le Conseil des EPF en 2011, l’environnement dans lequel évolue le Domaine des EPF, la situation en matière de formation, de recherche et d’innovation en Suisse ainsi que les défis à relever dans ces secteurs ont profondément changé.

Nous bénéficions toujours d’une position de force à l’échelle internationale grâce, notamment, à la qualité élevée de nos activités d’enseignement et de recherche, à notre orientation internationale, à un financement stable de la part des pouvoirs publics et à des conditions-cadres fiables en termes de politique scientifique, qui ont jusqu’à présent permis au Conseil des EPF de prendre les décisions stratégiques nécessaires et à notre pays de se distinguer nettement par rapport à la concurrence internationale.

Ce sont précisément ces facteurs de réussite auxquels il faut aujourd’hui porter une attention toute particulière au vu des défis que devra relever le Domaine des EPF à l’avenir. En effet, il s’agit de répondre à des questions cruciales. Comment pouvons-nous garantir la qualité et le développement de la formation basée sur la recherche alors que l’effectif estudiantin ne cesse de croître? Sommes-nous vraiment en  mesure de concrétiser comme prévu nos grands axes de recherche ainsi que nos projets d’infrastructure à long terme et disposons-nous des moyens nécessaires pour investir dans de nouveaux champs d’investigation porteurs d’avenir pour la Suisse? Le Domaine des EPF pourra-t-il continuer à participer aux programmes de recherche internationaux et à recruter les meilleurs talents suisses et étrangers ?

Dans ce contexte, le Conseil des EPF a choisi de poursuivre le développement des objectifs du Domaine des EPF dans son Plan stratégique 2017–2020 en se fondant sur les priorités stratégiques fixées pour la  période de prestations en cours. Ainsi, il a défini quatre facteurs stratégiques de réussite: un enseignement d’excellence basé sur la recherche avec un encadrement optimal, différents projets d’infrastructures de recherche d’importance nationale, de grands axes stratégiques de recherche, qui contribueront à la résolution d’enjeux sociétaux majeurs ainsi que – quatrième critère essentiel de réussite – l’attractivité du Domaine des EPF en tant qu’employeur afin de pouvoir recruter des collaborateurs talentueux,  responsables et motivés à tous les échelons.

Pour augmenter sa liberté d’action, le Domaine des EPF utilise ses ressources de manière optimale et diversifie l’origine des fonds. En outre, il se montre confiant que la Confédération garantira pour sa part un financement de base stable et continu, fixé en fonction des exigences croissantes de la société, de la politique et de l’économie vis-à-vis du Domaine des EPF. Il s’agit-là d’une base indispensable à la réalisation du mandat de prestations et au maintien de la qualité et de l’indépendance de l’enseignement et de la recherche.

Pour la période de prestations en cours, le Parlement avait accordé au Domaine des EPF une croissance des fonds primaires de 3,9% par an en moyenne. Néanmoins, le Conseil des EPF reste confiant que, même avec une croissance de 3,5% par an entre 2017 et 2020, le Domaine des EPF pourra continuer à renforcer la formation et la recherche en Suisse dans un contexte de concurrence internationale toujours plus forte. Une telle croissance permettra d’effectuer, en plus du mandat de base, des investissements ciblés dans des projets de recherche particulièrement prometteurs pour la Suisse (p. ex. dans les domaines de la  médecine et du génie biomédical ainsi que du Big Data et des sciences numériques) et, partant, de donner de nouvelles impulsions majeures à la connaissance, à l’innovation et à l’économie dans notre pays.

Le financement demandé à la Confédération est important. Le Domaine des EPF considère par conséquent qu’il est de son ressort et de son devoir d’utiliser de manière efficace, durable et responsable les fonds qui lui sont confiés. Le Conseil des EPF est conscient de la vaste responsabilité qui lui incombe. Celle-ci témoigne également de la grande confiance que les autorités et les acteurs politiques et économiques accordent aux institutions et aux collaborateurs du Domaine des EPF.

Nous voulons mériter cette confiance pour la prochaine période de prestations également. Pour ce faire, nous conjuguerons nos efforts afin que l’excellence de nos activités de recherche, d’enseignement et de transfert de savoir et de technologie permette de renforcer durablement la compétitivité de notre pays et contribue à la résolution des enjeux sociétaux majeurs de notre époque ainsi qu’au maintien à long terme de la qualité de vie en Suisse et dans le monde.